Non classé

En quoi consiste le système des trois piliers ?

Ce système a été mis sur place en Suisse. Elle a pour but de garantir la sécurité financière des citoyens après leurs admissions à la retraite. C’est dans cette logique que le système des 03 piliers encore appelé prévoyance a été créé. En quoi consiste alors ce système ?

La prévoyance publique

Le premier pilier fonctionne sous forme d’assurance vieillesse, survivants et assurance invalidité communément appelée (AVS). Pour plus d’information, visitez https://www.mon-3emepilier.ch/. À cette assurance, s’ajoutent les prestations complémentaires (PC) versées dans des cas particuliers. En effet, le constat est arrivé du fait qu’à la retraite, il est souvent difficile d’assurer la totalité de ces besoins. Ce système permet alors d’assurer ces personnes en leur accordant le minimum pendant leurs retraites. Les prestations complémentaires sont versées au cas où l’AVS ne suffirait pas pour atteindre le minimum requis.

La prévoyance professionnelle

Ce pilier encore appelé couramment caisse de pension permet de compléter le montant de la prévoyance publique l’AVS/PC. Il est également perçu après l’admission à la retraite dans le but du maintien du niveau de vie. Contrairement au 1er pilier, le paiement de cette prévoyance est fait à l’avance par le bénéficiaire lui-même. Il est prélevé sur le salaire de tout employé qui est le minimum requis. Il faut préciser que ce prélèvement est obligatoire. Ce pilier inclut d’autre avantage tel que l’assurance-maladie professionnelle, et assurance d’indemnité.

La prévoyance individuelle

Ce choix de ce pilier est d’ordre facultatif. Il se rajoute aux deux derniers. En réalité avec l’évolution des choses, le 1er et le 2e pilier ne suffisent plus pour combler les charges. Il est difficile pour certaines personnes de maintenir le même niveau de vie après la retraite. Afin d’éviter l’ensemble de ces désagréments, le 3e pilier intervient. Il permet de faire davantage des cotisations. Ces cotisations sont à titre personnel et ne touchent pas les deux autres piliers. Ces cotisations sont privilégiées fiscalement contrairement à la prévoyance professionnelle. Elles peuvent être déduites de l’ensemble du revenu imposable. La déduction peut être faite jusqu’à un montant préalablement bien défini.