Les critères à connaître pour sélectionner le 3ème pilier

  • 0

Il est important pour toute personne dès sa jeune vie de préparer sa retraite. Mais à observer les piliers d’une prévoyance, il est recommandé de souscrire à un troisième. Certes, il n’est pas obligatoire, mais il soulage dans les vieux jours. Alors, disponibles en deux paliers lequel choisir entre libre et lié. Découvrons dans les lignes suivantes les informations sur chaque option.

3ème pilier lié

Il faut évidemment disposer des informations suffisantes pour effectuer un choix. Mais avant, il est essentiel de savoir où souscrire au 3ème pilier de la prévoyance. Alors, retrouvez le ici avec les détails des deux options. D’abord, la souscription du pilier lié peut se faire dans une banque ou auprès d’une agence d’assurance. Il faut juste savoir que les compagnies d’assurance offrent l’option d’investissement mixte. Un contrat est signé en bonne et due forme avec des clauses et une estimation de rachat, lorsque le souscripteur décide de retirer son capital. Par contre, la banque offre plus de largesse dans les conditions de remboursement du contrat. La condition est d’être âgé de 18 ans et de disposer d’un revenu AVS. En ce qui concerne les transfrontaliers suisses, des réductions sur le fisc leur sont appliquées suivant un bon nombre de points. Puisque la souscription est individuelle, les primes doivent être déposées par le signataire. Cependant, l’organisation des bénéficiaires de la prévoyance est absolument respectée ici. Par ailleurs, il n’est possible de prendre le capital qu’une fois la retraite arrivée. A 65 ans pour les hommes et à 64 ans pour le sexe opposé.

3ème pilier libre

Ce niveau du pilier 3B, offre plus de souplesse. Non seulement, la prime n’est pas fixée, mais le capital non plus. Et mieux le souscripteur peut prendre son capital quand il le veut. Ici, le signataire a la possibilité de choisir ses bénéficiaires. Aussi, aucune application fiscale n’y est tenue, à l’exception des souscripteurs en Genève et Fribourg suivant des déductions bien définies sur le site de l’expert. Il ne faut pas négliger que les critères tels que l’âge, le salaire et les besoins déterminent le choix du 3ème pilier. En somme, Il est raisonnable de recourir à un expert.